Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2020

Au bout des mots...un bout de vous...

Une veille de départ en vacances, en juillet

Charger la caravane, n’est pas chose aisée

Les valises sont prêtes à être chargées

Les provisions achetées

Car en vacances il faut bien manger.

 

Cette veille de départ en vacances, je m’en souviendrai

Le moment où j’annonce à ma mère, bien embêtée

Que mon maillot de bien est bien abimé

Il faut vite partir à Mammouth pour l’acheter

 

Cette veille de départ en vacances en plein été

Nous voilà sur le parking, garés

Il n’est que 17h et le vent commence à se dévoiler

La nuit pointe déjà le bout de son nez

Le vent ne fait que s’accentuer

Les caddies se cognent contrent les voitures arrêtées

Ma sœur courageuse sort de la voiture pour les stopper

 

Cette veille de départ en vacances des grêlons se sont mis à tomber

Gros comme des œufs de canne, ont tout cassés

Le part brise de la voiture éclaté

Derrière les sièges Ma Mère, Neveu et moi cachés

Inquiets pour ma sœur, dehors, elle est restée

Que quelques minutes ça n’a duré

Mais que de peurs et de dégâts engendrés

Quelques blessures minimes nous avons eus

 

Le départ en vacances retardé

Le temps de pouvoir se soigner

La voiture réparée

Mon père s’est calmé

 

Après l’orage la vie a continué, Se baigner, jouer, visiter, se promener, se rencontrer, s’aimer, rêver

De me souvenirs d’adolescente reste la peur de ces gros œufs tombés

Mais aussi de tous ces moments passés

Où le temps s’est arrêté

Pour profiter de tous ces moments volés

A ce bel été

Avec ma famille bien aimée.                                                                            Nathalie

 

Écrire un commentaire