Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2021

Toros Auteur-Sculpteur

20210220_100208.jpg

Dans la lumière du jour

être  Femme

au cœur de son Romans

 

Cathline

 

 

16/02/2021

mouvement artistique

Mouvement artistique
Moyen d’expression
d’évasion, de création
5 jours
Ensemble & séparés
de jeunes étudiants dans le domaine social
distinctement englués
dans une pandémie collectivement réelle…
se sont libérésIMG_3064.jpgIMG_3063.jpgIMG_20210211_232649.jpgIMG_20210211_235833.jpg20210212_095529.jpg
apaisés, révélés,
retrouvés,
au fil des jours…

« La puissance de la création n’a pas de nom… »

Cath

07/02/2021

Au bout des mots...un bout de vous...

  billet d'humeur et d'humour par Gilbert  Mmm, quel homme !.JPG Janvier 2021

 

 

 

A propos de confinement

 

Il m'avait pris pour un connard, parce que j'avais concédé une faveur à un concepteur de projets lui favorisant une concentration de moyens pour concrétiser sa réussite.

Mais en fait, je ne me sentais pas concerné par la conception de son nouvel ouvrage.

Je lui assurais quand même la concession de son droit de concevoir sa nouvelle réalisation.

Mais il était  conciliant dans les termes de sa conclusion.

Mais pourquoi je diverge sur ma composition hasardeuse,  voir un petit retour en arrière il y a 70 ans.

En ce temps là existait le service militaire obligatoire appelé la conscription.

Je suis donc parti accomplir mon service qui a duré 18 mois.

Durant cette période j'ai été consigné 4 jours ( punition ) , pour avoir laissé pendu un linge pour le laisser sécher à une fenêtre au moment de l'appel du soir.

Consigné c'était l'interdiction de sortir de la caserne et assurer des corvées diverses au cours de la journée.

Mais voilà de retour après de très très nombreuses années, je me retrouve une nouvelle fois contraint à de nouvelles obligations pour des raisons sanitaires très graves, sorties limitées, port de masque obligatoire, réunions interdites, même pas un concert, vie sociale impossible, confinement, etc...etc. pour toutes ces raisons on peut perdre le contrôle de soi-même…..

En conclusion de ces quelques mots qui devraient hélas nous faire rire, on est toujours le C O N  à un moment de sa vie.

Mais bon courage à tous en supportant toutes ces épreuves.